Elles sont apparues lors du boum immobilier des années 20-30, lorsque, avec l’extension des zones résidentielles périphériques, tous les Anglais rêvaient de posséder leur propre maison individuelle. Elles ont souvent été construites par paires, chacune étant le reflet exact de sa maison mitoyenne «jumelle». Elles se  caractérisent par leur façade associant briques et crépi, ont conservé le bow-win...